Confinement : le photographe face au coronavirus

Temps de lecture : 4min

Etre photographe ça veut dire passer une partie de son temps dehors, en contact direct avec les gens. Mais depuis le 15 mars, le gouvernement a prit la décision de nous confiner afin de limiter au mieux la propagation du virus, et ainsi, sauver des vies… Et ce jusqu’à nouvel ordre.

Le problème se pose très vite pour les photographes. Nous ne pouvons plus faire de photos en extérieur, ni rencontrer de nouvelles personnes pour immortaliser leurs plus beaux moments… Alors comment faire face à l’ennui et le stress alors même que nous devons mettre notre matériel au placard ?


1 -Retoucher les photos en attente.

Lorsque l’on photographie des gens, nous devons ensuite retoucher leurs sélections. Et ça prend beaucoup de temps… Mais avec le confinement, du temps, on en a à revendre ! Alors autant en profiter pour retoucher en priorité les photos de nos clients afin de les livrer plus rapidement.
Et pourquoi pas ensuite prendre le temps de retoucher les photos que l’on a laissé de côté, vous savez, les photos tests, les photos de famille, de la nature…. Toutes celles qui ne nous ont pas inspirées au premier abord par exemple. Toutes ces photographies que l’on entasse dans un gros dossier “photo en attente”. Vous occuper de ces vieilles photos vous permettra d’avoir un nouveau regard sur votre travail, de comprendre ce qui ne vous plaisait pas dans ces clichés, de réfléchir à une nouvelle approche, et donc pourquoi pas, de vous inspirer ! Et si vous étiez à jour dans vos retouches, comme moi… Plus qu’à trouver autre chose pour vous occuper.


2 -Trier et sauvegarder vos photos.

Mon dossier photographie

C’est la première chose que j’ai fait lorsque j’ai appris que nous allions passer beaucoup de temps à la maison. J’ai rangé tous les dossiers qui traînaient sur le bureau et fait des sauvegardes des dossiers importants. Je sais que certains photographes ne trient jamais leurs photos, du coup, elles s’empilent et prennent énormément de place dans les disques durs. Ce n’est pas forcément une partie de plaisir que de trier tout ça, mais vous gagnerez beaucoup de place dans vos lieux de stockages…
Si vous ne savez pas comment trier vos dossiers, moi je procède par dossier catégorie : photographie / vidéo / administratif -> portrait / chiens / cheval / concours / perso. Puis, chaque séance possède son propre dossier intitulé de la manière suivante : “année.mois.jour prénom+nom”. Cette technique me permet de retrouver facilement par date le dossier que je recherche.
Dans chaque dossier de mes clients on peut retrouver : les raw, les jpeg format web, les jpeg HD, le contrat signé, la facture. Cette méthode reste la mienne, et pourrait ne pas convenir à tout le monde… N’hésitez pas à partager la vôtre en commentaire !
Je pense que c’est une bonne habitude que de trier vos photos professionnelles à chaque fin de séance…
• Vous connaissez l’espace qu’il vous reste dans votre disque dur,
• Vous retrouvez les photos de vos clients rapidement si jamais ils vous les redemandent,
• En cas de pépin administratif, vous trouverez les papiers rapidement.

On le sait, nos photos sont importantes, elles sont le reflet de notre travail, des souvenirs précieux pour nos clients, et nous ne pouvons pas les perdre… Il y a plein de facteurs qui pourraient nous faire perdre nos photos : le disque dur externe qui nous lâche, un vol, une erreur de manipulation… Pensez à faire une sauvegarde sur d’autres supports.


3 -Approfondir nos connaissances et s’expérimenter à de nouvelles techniques.

Mon 1er auto-portrait

Rien de mieux que de profiter du temps devant nous pour revoir des classiques de la photo, des règles que l’on aurait pu oublier, de revoir comment la photographie fonctionne… Le fait de “réviser” ainsi pourrait nous ouvrir à de nouvelles idées créatives.

Et si vraiment revoir vos classiques est trop fastidieux, alors je ne peux que vous conseiller de profiter de ce temps pour apprendre de nouvelles techniques. Certaines sont longues à comprendre ou assimiler mais nous avons tout le temps devant nous ! De mon côté j’ai testé l’auto portrait, un exercice qui m’a permit de réfléchir à ma manière de travailler : je me suis aperçue que je ne travaillais pas pareil du tout… C’est peut-être le moment d’essayer le lightpainting, l’auto-portrait, la pose longue, ou bien essayer la macro-photographie, la mise en scène, la double exposition… Tous ces exercices sont bons pour vous améliorer, mieux comprendre votre boîtier et trouver ses limites.


4 – Faire de l’administratif.

Pour ça je parle plutôt aux professionnels… Mais je pense qu’il est important de toujours être à jour sur vos papiers. Alors, je sais que ce n’est pas forcément une partie de plaisir, mais je ne peux que vous conseiller de relire vos contrats pro, particuliers et collaborations, vérifier et peut-être mettre à jour vos conditions générales de vente.
Profitez en pour vérifier votre comptabilité. Même fait jour après jour, nous ne sommes pas à l’abri d’une erreur. Vérifier tout ça dès aujourd’hui, c’est gagner du temps plus tard, et peut être trouver de nouvelles habitudes de travail, qui sait ?


5 -Communiquer.

Fon Romeu, Mars 2020

L’ennui est le pire ennemi. Aussi, je ne peux que vous conseiller d’élargir votre cercle (tout en faisant attention à vous évidemment !). Vous pourriez trouver des groupes facebook de photos selon votre spécialisation… Certains groupes sont bénéfiques et bienveillants et peuvent vraiment apporter un vrai soutien.
Aussi, vous êtes confiné, comme tout le monde, alors faites des activités pour vos abonnés, des lives, postez, partagez vos coups de cœur, inspirez vous, écrivez des articles, faites des vidéos…. La créativité n’attend pas, et s’étend lorsqu’on s’inspire…
Vous pouvez me retrouver sur Facebook, instagram et même discord !


Et vous, que faites vous pour faire passer le temps ?

Laisser un commentaire